Longueur et pertinence d’un article de blog : quel impact sur le SEO ?

  • Débuter dans la rédaction web
  • 01 Juin 2020
  • Aucun commentaire

Si vous disposez d’un site internet, vous avez certainement conscience de l’impact d’un bon référencement. Dans le cas où vous souhaitez améliorer votre SEO, vous pouvez commencer par analyser vos contenus. Parmi les critères d’un article de blog de qualité, la longueur et la pertinence de celui-ci sont importantes. Faisons donc un point sur ces éléments à prendre en compte pour une stratégie SEO-friendly !

La longueur idéale d’un article de blog

Plusieurs études ont été menées par des experts SEO pour déterminer la longueur idéale d’un article pour le référencement. Bien que celles-ci n’étant pas très récentes (elles ont été effectuées entre 2013 et 2016 pour la plupart), un profil type se dégage de leurs constatations :

  • Medium indiquait en 2013 qu’un article de blog idéal devait se lire en 7 minutes (ce qui représente environ 1600 mots).
  • Buffer préconise un minimum de 1600 mots, tout en précisant que leurs meilleurs résultats proviennent d’articles dépassant les 2500 mots.
  • Yoast énonçait en 2016 qu’au moins 300 mots sont nécessaires pour que l’article soit référencé. Toutefois, le site conseille d’écrire entre 700 et 800 mots pour quelqu’un n’ayant pas l’habitude de rédiger et plus de 1000 mots pour les rédacteurs confirmés. Enfin Yoast a également noté que ses contenus de plus de 2500 mots participaient grandement à son SEO.
  • Capsicum Mediaworks, une agence spécialisée dans le développement web, a analysé plusieurs milliers de résultats Google. Le constat est sans appel : sur les dix premières positions, chaque article de blog dépasse les 2000 mots.

On peut donc en conclure qu’un article de blog de plus de 2000 mots est le parfait allié du SEO. Et pour cause : il nécessite un véritable travail de fond et induit l’utilisation d’un champ lexical riche et varié. Ce type de contenu permet aussi de se positionner en tant qu’expert sur son domaine de prédilection et apporte (normalement) des informations pertinentes.

Les articles courts ont aussi leur intérêt

Même si un article de blog de plus de 2000 mots améliore le référencement, les contenus courts ne sont pas à proscrire. Ils ont également leur intérêt :

  1. Certains sujets légers peuvent ainsi se glisser entre deux analyses de fond. 
  2. Un article court participe à votre ligne éditoriale, permettant de produire du contenu régulier tout en nécessitant moins de travail.
  3. Les lecteurs aiment la variété. Ils apprécieront d’autant plus votre site.

La dernière mise à jour de l’algorithme de Google : BERT

BERT (Bidirectional Encoder Representations from Transformers) est la dernière mise à jour de l’algorithme de Google. Active depuis le 10 décembre en français, elle permet aux robots de prendre en considération tous les mots d’une requête pour en saisir toutes les subtilités. Alors qu’auparavant, Google ne prenait en compte que les mots-clés, c’est désormais l’intégralité des termes utilisés qui sont analysés. 

Il en est de même pour les contenus proposés. Aussi, un article de blog peu qualitatif et bourré de mots-clés risque de descendre dans les résultats. À l’inverse, un texte avec une réelle valeur ajoutée et apportant une réponse aux questions des lecteurs va remonter. 

Google continue donc de privilégier l’expérience des internautes. Les articles longs et pertinents sont de mise pour un référencement optimum. Si vous avez envie d’apprendre à les écrire dans les règles de l’art, pourquoi ne pas vous former à la rédaction web ?