Assurance maladie des indépendants et mutuelle : kézako ?

En tant que freelances, le chiffre d’affaires peut être fluctuant. Certains peuvent alors préférer éviter les frais supplémentaires engendrés par une mutuelle. Ils se contentent donc du remboursement de base de l’assurance maladie des indépendants. Pourtant, en tant que freelance, la santé est primordiale. C’est en étant en forme que l’indépendant peut se consacrer à son entreprise, la faire fructifier et honorer les commandes. Voici les éléments à connaître pour prendre soin de votre santé — et par conséquent de votre activité !

L’assurance maladie des indépendants : la réforme

Jusqu’à il y a peu, les indépendants étaient rattachés au RSI (Régime Social des Indépendants) pour leur couverture de santé obligatoire. Toutefois, celui-ci est en train d’être supprimé. Vous vous êtes lancé avant 2019 ? En 2020, tous les freelances en microentreprise sont transférés auprès de la CPAM.

Si vous avez renseigné votre mail auprès de l’établissement qui était chargé de vos remboursements de base, vous allez être informé une fois votre dossier transmis. Il vous restera à mettre à jour votre carte vitale. Si vous souhaitez en savoir plus sur cette réforme de l’assurance maladie des indépendants, le site Améli l’explique dans cet article. Si vous venez de finir votre formation de rédaction web et que vous vous lancez juste, vous êtes directement rattaché à la CPAM.

Les remboursements de soins de base sont les mêmes pour tous, salariés comme indépendants. Toutefois, en tant qu’autoentrepreneur, vous n’avez pas exactement les mêmes droits pour ce qui est de l’assurance maladie et de l’arrêt maternité. Il faut remplir certaines conditions pour y prétendre. Par exemple, être en activité depuis un certain temps et avoir effectué un minimum de chiffre d’affaires, notamment.

La mutuelle pour les freelances : est-ce intéressant ?

Les salariés bénéficient de la mutuelle d’entreprise désormais obligatoire. Cependant, les freelances en microentreprise dont c’est l’activité principale ne sont pas employés. Pour obtenir une meilleure couverture des frais de santé, une mutuelle est nécessaire. Certains font le choix de ne pas en prendre. 

Pourtant, la bonne santé d’une entreprise dépend de celle de son dirigeant. Opter pour une mutuelle peut vous faciliter la vie, notamment face à des dépenses imprévues — et en particulier si vous êtes digital nomade. Il est quand même dommage de rester avec une rage de dents carabinée parce qu’on n’a pas les moyens de payer le dentiste. D’autant qu’il va alors être impossible de se concentrer pour travailler — ce qui va donc impacter le chiffre d’affaires ensuite. Mieux vaut prendre une mutuelle pour s’assurer de pouvoir se soigner convenablement quand c’est nécessaire.

Mutuelle et loi Madelin

La loi Madelin est active depuis 1994. Son objectif : protéger les travailleurs non-salariés (TNS). Elle porte sur la retraite, la perte d’emploi — mais aussi sur la santé. Elle stipule notamment que les indépendants sont en droit de déduire fiscalement leurs frais de mutuelle. Toutefois, les autoentrepreneurs ne peuvent en bénéficier. Si c’est votre cas, il vous faudra donc opter pour une mutuelle hors loi Madelin.

Comment choisir votre mutuelle pour indépendants ?

Le mieux est d’établir vos priorités en matière de santé. Il est par exemple courant que les freelances travaillent beaucoup sur ordinateur et aient besoin de lunettes. Si vous avez les dents fragiles, comparez les remboursements sur ce point. Peut-être que vous êtes adepte des médecines douces ? Alors, privilégiez une mutuelle qui couvre une partie de vos frais annuels.

Et vous, connaissez-vous votre assurance maladie des indépendants ? Avez-vous choisi une mutuelle pour freelance ? Laquelle avez-vous préférée et pourquoi ?